Seedsman Blog
Home » CHANGEMENT CLIMATIQUE ET CANNABIS ?

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET CANNABIS ?

Un rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) suggère que nous nous approchons rapidement d’une crise mondiale. Une telle issue aura des répercussions importantes pour nous tous.

Plusieurs études ont suggéré que le cannabis, quant à lui, pourrait prospérer dans un contexte de changement climatique. La diminution des précipitations, la hausse des températures et l’augmentation des niveaux de dioxyde de carbone dans l’air peuvent avoir un impact considérable sur la croissance des plantes et entraîner une augmentation des rendements en cannabinoïdes.

Le changement climatique pourrait-il renforcer la puissance du cannabis ?

Les cannabinoïdes comme le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD) aident à protéger les plantes de cannabis contre diverses menaces environnementales. Au fil des ans, les cultivateurs ont mis au point de nombreuses techniques de stress qui incitent les plantes à augmenter leur production de ces composés.

Le changement climatique imposera sans aucun doute un stress supplémentaire aux plantes de cannabis et pourrait donc entraîner une augmentation des rendements en cannabinoïdes.

Pour vérifier cette théorie, des chercheurs ont récemment étudié l’impact de la sécheresse sur le cannabis. Alors qu’ils cultivaient une variété produisant généralement 5,66 % de THC et 10,3 % de CBD, les auteurs de l’étude n’ont pas arrosé pendant environ 11 jours au cours de la phase de floraison, ce qui a entraîné une baisse significative du potentiel hydrique des plantes.

La concentration en acide tétrahydrocannabinol (THCA) a ensuite augmenté de 12 %, tandis que la concentration en acide cannabidiolique (CBDA) a augmenté de 13 % dans ces plantes stressées par la sécheresse.

La taille des fleurs a également augmenté, ce qui signifie que les rendements globaux en THC étaient 50 % plus élevés que ceux des plantes ayant reçu suffisamment d’eau, tandis que les rendements en CBD étaient 67 % plus élevés.

Évidemment, les sécheresses prolongées sont néfastes pour toutes les plantes, il est donc impossible de dire si le changement climatique profitera au cannabis de cette manière. Cependant, cette étude fournit des informations fascinantes sur l’impact possible de futures sécheresses sur les plantes de cannabis.

Les effets contradictoires du changement climatique sur le cannabis

Selon toute vraisemblance, les conséquences du changement climatique seront variées pour le cannabis. C’est ce qu’a mis en évidence une étude réalisée en 2009, selon laquelle les températures extrêmes peuvent entraver la photosynthèse, alors que l’augmentation des niveaux de dioxyde de carbone pourrait avoir l’effet inverse.

Les chercheurs ont mesuré le niveau de photosynthèse et l’efficacité de l’utilisation de l’eau dans les plantes de cannabis à différentes températures. Les résultats indiquent que ces deux phénomènes augmentent avec la température mais atteignent un pic à 30ºC. Au-delà de ce point, la photosynthèse et l’efficacité de l’utilisation de l’eau ont chuté. Il semblerait donc que les températures extrêmes provoquées par le changement climatique soient une mauvaise chose pour le cannabis.

Dans le même temps, les auteurs de l’étude ont mesuré l’impact de la concentration de dioxyde de carbone sur la photosynthèse. Les émissions de carbone sont la principale cause du changement climatique et entraînent une augmentation des concentrations de dioxyde de carbone dans l’air. Cette évolution est susceptible de profiter à de nombreuses espèces végétales, le dioxyde de carbone étant un élément essentiel de la photosynthèse.

Les niveaux actuels de dioxyde de carbone ambiant sont d’environ 350 micromoles par mètre cube d’air (μmol mol(-1)). Pourtant, les chercheurs ont constaté que la photosynthèse augmentait de 50 % lorsque les niveaux de dioxyde de carbone étaient portés à 750 μmol mol(-1).

Les mêmes chercheurs ont mené une autre étude, plus détaillée, sur l’effet du dioxyde de carbone sur les plants de cannabis. En utilisant 4 variétés différents à forte teneur en THC, ils ont constaté que la photosynthèse augmentait jusqu’à 48 % lorsque les niveaux de dioxyde de carbone étaient de 700 μmol mol(-1). L’eau, quant à elle, était jusqu’à 191 % mieux absorbée.

Dans l’ensemble, il est difficile de prédire exactement ce que le changement climatique impliquera pour le cannabis. Dans tous les cas, on préfère ne pa7s savoir.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais