Seedsman Blog

Cinq états américains ont voté en faveur du cannabis la nuit des élections présidentielles

Selon le moment où vous lirez ceci, nous saurons peut-être déjà qui est le nouveau président des États-Unis, mais pendant que nous attendions de voir quelle couleur les différents États allaient afficher, cinq d’entre eux sont passés au vert. En fait, chaque référendum lié au cannabis a été accepté le soir-même des élections présidentielles, ce qui est une excellente nouvelle pour les résidents du Dakota du Sud, de l’Arizona, du New Jersey, du Montana et du Mississippi.

La victoire la plus remarquable la nuit des élections a peut-être été celle du Dakota du Sud, où les électeurs ont choisi de transformer l’approche résolument prohibitionniste de leur État en légalisant à la fois la marijuana médicale et récréative. C’est la première fois qu’un État a approuvé les deux en même temps, tous les autres ayant fait le chemin vers la légalisation complète étape par étape.

En Arizona, pendant ce temps, les électeurs ont donné leur approbation à la Proposition 2017, qui permet aux adultes de plus de 21 ans de posséder jusqu’à une once (environ 30 grammes) de cannabis, tout en effaçant des casiers judiciaires les condamnations liées au cannabis. Une proposition de loi similaire avait été rejetée de peu en 2016, mais la croissance constante du soutien au cannabis depuis lors a permis que la proposition de cette année soit ratifiée.

Dans le Montana, les électeurs ont été invités à se prononcer sur deux mesures distinctes, qui devaient toutes deux être acceptées pour que la marijuana récréative devienne légale. Le premier énonçait les règles régissant le cannabis, y compris une taxe de 20%, tandis que le second demandait simplement si les électeurs étaient favorables à ce que les adultes de plus de 21 ans soient autorisés à acheter, vendre et consommer de la marihuana.

Vient ensuite le New Jersey, où l’électorat a donné son approbation à l’ajout d’un nouvel amendement à la constitution de l’État qui permet l’utilisation non médicale du cannabis par toute personne âgée de plus de 21 ans. Le marché récréatif sera désormais supervisé par le même organisme qui réglementait auparavant le programme de cannabis médical de l’État.

Enfin, les Mississippiens ont eu trois choix concernant la possibilité d’autoriser la marijuana médicale dans leur état pour la première fois. La première, connue sous le nom d’Initiative 65, aurait rendu la marijuana médicinale accessible aux personnes souffrant de l’une des 22 conditions admissibles édictées, y compris la sclérose en plaques, le cancer et le trouble de stress post-traumatique. L’Initiative 65A, quant à elle, visait à autoriser uniquement aux personnes atteintes d’une maladie en phase terminale d’accéder au cannabis médical. Le troisième choix était de rejeter complètement le cannabis médicinal. Finalement, 75% des électeurs ont opté pour l’accès élargi offert par l’Initiative 65.

Avant cette élection, le cannabis récréatif était déjà légal dans onze États et dans le district de Columbia, tandis que beaucoup d’autres acceptent du cannabis médical. Avec les cinq référendums qui se sont déroulés le soir des élections présidentielles, une proportion importante de la population américaine a désormais accès à une forme de marijuana légale.

Il convient également de mentionner que l’État de l’Oregon a voté la dépénalisation de toutes les drogues dures, permettant le développement de programmes de traitement plutôt que des peines de prison pour ceux qui sont pris avec des substances comme la cocaïne et l’héroïne. Pendant ce temps, la capitale du pays, Washington DC, a voté pour la dépénalisation des psychédéliques – ce qui signifie que quiconque remporte la course á la présidence pourrait organiser une soirée inoubliable à la Maison Blanche.

This post is also available in: Anglais