Seedsman Blog

COMMENT ROULER UN BLUNT PARFAIT ?

Depuis que fumer du cannabis a gagné en popularité, les gens se sont demandé comment rouler un blunt parfait. Voici nos conseils.

Le blunt est une étape naturelle dans l’appréhension du cannabis. Il est né dans les années 60-70, lorsque des papiers à cigarettes résistants sont apparus sur le marché.

Il existe 1000 façons de consommer du cannabis. Vous pouvez le fumer, le vaporiser et même le cuisiner. Mais si vous voulez épater vos amis avec un blunt parfait, suivez nos conseils.

Comme souvent, rouler un blunt n’est pas qu’une question de technique. Apprendre à rouler un blunt parfait demande beaucoup de pratique.

Article connexe

Comment rouler un blunt ?

Qu’est-ce qu’un blunt ?

La plupart des gens consomment leur cannabis sous forme de joint. Un blunt est différent. Pour en réaliser, vous devez défaire un cigare et rouler votre cannabis dans ses feuilles. Bien que ce ne soit pas le moyen le plus sain de se défoncer (en raison de la présence de tabac et de la taille même du blunt), fumer un blunt a un charme indéniable.

Quelle est la différence entre joint, blunt et spliff ?

Utilisez les termes adéquats si vous voulez faire bonne impression.

Un joint est la manière classique de fumer du cannabis. Fondamentalement, c’est une cigarette roulée. Mais au lieu du tabac, elle contient du cannabis.

Un spliff est pratiquement identique à un joint à la différence près qu’il contient un mélange de tabac et de cannabis. Ils sont plus populaires en Europe qu’aux États-Unis. Le tabac est nocif mais sa présence permet au spliff de se consumer à un rythme plus régulier que le joint.

Un blunt est conçu pour permettre une bonne décharge de THC. Les blunts sont fabriqués à partir de papier à rouler spécial pour blunt ou simplement en évidant un cigare. La plupart des gens combinent tabac et cannabis pour ajouter une saveur supplémentaire. Sachez aussi que la qualité du cigare peut faire une grande différence. Les blunts peuvent être fort chargés en cannabis, ce qui peut les rendre extrêmement puissants. À ne pas mettre entre toutes les mains.

Les blunts ne sont pas destinés à être fumés rapidement. Ils sont pour les contemplatifs, pour les esthètes adeptes des belles choses. . Avant de vous lancer, il vous faut apprendre à rouler un blunt. En effet, si votre blunt est mal roulé, vous risquez de voir votre cannabis tomber au sol. Soyez également vigilant à la puissance du cannabis que vous utilisez.

Comment rouler un blunt ?

Il ne vous faut pas grand-chose pour rouler un blunt. Vous aurez besoin de cannabis, bien sûr. En outre, il vous faudra un cigare ou un cigarillo de taille décente. Enfin, il est judicieux d’avoir un couteau ou un scalpel très tranchant pour ouvrir le cigare.

Étape 1 : Ouvrir le cigare

C’est peut-être l’étape la plus importante car la coupure doit être nette. Les cigares sont constitués de feuilles de tabac enroulées ensemble. Nous vous conseillons de commencer petit avec un cigarillo, par exemple.

Faites une coupe nette à travers la coque supérieure et essayer de ne pas déchirer la feuille de tabac. Ouvrez-le soigneusement, puis évidez doucement le cigare. Prenez votre temps c’est ici que se joue la différence entre un blunt de qualité et une catastrophe.

Étape 2 : Rouler le blunt

Une fois que vous avez retiré le tabac, emballez votre cannabis. Vous pouvez aussi opter pour un mélange de tabac et d’herbe. Pour un gros blunt, cependant, vous aurez besoin d’environ 2 ou 3 grammes de matière. Si vous souhaitez ajouter un peu de concentré, n’hésitez pas, mais assurez-vous qu’il soit uniformément réparti sur toute la longueur du cigare.

Étape 3 : Lécher et plier

C’est la partie la moins agréable du processus. Léchez abondamment l’enveloppe pour la rendre plus malléable. C’est désagréable, mais nécessaire à la préparation d’un bon blunt.

Ensuite, le moment est venu de rouler votre blunt. Si vous savez comment rouler un joint, vous devriez vous en sortir. Une différence cependant : allez-y doucement. En effet, l’enveloppe extérieur est délicate. Vous risqueriez de la déchirez si vous y appliquez trop de pression.

Étape 4 : Fermer et chauffer

Maintenant que vous avez roulé votre blunt, sachez que ce qui le maintient en l’état est votre salive. Passez doucement votre briquet sur la surface du blunt afin de sécher le tabac. Veillez surtout à ne pas brûler votre blunt. Cela ne devrait vous prendre que quelques minutes et à la fin, vous aurez le blunt parfaitement roulé.

Il ne vous reste plus qu’à en profiter.

Les alternatives en papier

Nous vous avons présenté la manière classique de rouler un blunt. Mais il est aussi possible d’acheter des blunts en papier prêts à l’emploi qui se déclinent en différentes saveurs. C’est plus simple mais pas aussi impressionnant que le traditionnel blunt à base de cigare. Si vous préférez éviter le tabac, c’est un bon choix.

Sachez enfin que le plus gros blunt au monde pesait plus de 2 kilos et contenait près de 10.000 dollars de cannabis. Il n’y a clairement aucune contrainte de taille. La seule contrainte consiste à vous assurer que votre blunt colle bien et ne s’effondre pas. Il vous faudra beaucoup de beaucoup de pratique.

Découvrez nos papiers à rouler à base de chanvre !

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais

Steven Meredith

Steven Meredith

Steven is a full-time freelance writer based in Wales. He joined the Seedsman team in 2018, contributing articles on a number of topics including global news, cultivation and strain profiles.