Seedsman Blog

Interview Exclusive avec CBDVap

Présentez-vous…

Je m’appelle Nicolas, je dirige l’entreprise propriétaire de la marque CBDVap et je m’occupe également d’une partie de la communication. J’ai 36 ans, ingénieur logistique de formation et j’ai passé les 10 dernières années comme responsable ou dirigeant d’entreprise liées à au secteur alimentaire. A titre personnel, je suis passionné depuis près de 20 ans maintenant, par tout ce qui touche à notre chère plante et conscient de certains de ses bienfaits, lorsque dénuée de THC bien entendu.

Votre point de vue sur le CBD?

Le Cannabidiol est un cannabinoïdes plus qu’intéressant car tout d’abord c’est le premier qui en quelques sorte ouvre la porte à l’acceptation du cannabis comme plante qui n’est pas uniquement considérée comme nocive. La diffusion du CBD entraine donc un changement progressif dans les mentalités ce qui n’était pas gagné d’avance dans la patrie des vins et champagnes. Le positionnement de notre ministre de la santé fin novembre dernier est donc rassurant (autorisation de la distribution et consommation des E-liquide CBD à moins de 0,2% THC) car le pragmatisme à pris le pas sur l’idéologie et c’est une petite révolution.

Au-delà de ca, il est encore difficile d’associer bienfaits et CBD et donc compliqué de répondre sur ce point. Ce que l’on peut tout de même dire via les retours clients, les blogs ou autres source d’information est que le CBD procure du bien-être et peut être un peu plus que cela mais ne doit pas être pris comme un médicament car les fabricants ou distributeur de Cannabidiol ne sont ni médecin ni pharmacien.

L’évolution du CBD sur le marché français?

Sur le marché français, la popularité du cannabidiol est devenu relativement importante, notamment depuis la fin d’année dernière avec les articles du Parisien, relayés ensuite par de nombreux médias, ce qui a braqué les projecteurs sur ce secteur avec les avantages et inconvénients que cela peut provoquer. En termes d’évolution on peut noter la multiplication des distributeurs et la légère baisse des prix depuis quelques mois, ce qui est une bonne chose pour les consommateurs. Le seul point plus compliqué est de savoir si tous ceux qui distribue notamment en boutique physique et donc en contact direct avec leur clientèle, respecte le fait de ne pas vendre le Cannabidiol comme un médicament, car cela pourrait être un danger autant pour le consommateur que le distributeur. Pour les années suivantes, difficile de se prononcer mais le fort engouement actuel devrait légèrement se tasser et poser les bases d’un marché plus pérenne.

Les lois françaises sur le canna doivent elle être modifiées?

En premier lieu nous ne militons aucunement pour quelque changement que ce soit lié aux lois règlementant le cannabis ou le chanvre et nous respectons la règlementation actuelle. Cela étant dit, je pense que la société est en avance sur le monde politique, la consommation de cannabis est importante et comme toute consommation importante non encadrée elle n’est pas sans risque. Sans militer pour un changement, je pense que la prise en charge, par l’état ou par des organismes certifiés, de la production et distribution de cannabis avec contrôle du taux de THC (exclure les variétés à trop fort taux) pourrait être bon pour les finances publique,  pour la santé de la population sans oublier ceux qui sont encore sanctionnés pénalement pour consommation. Cela ne reste qu’un avis, les lois actuelles sont telles qu’elles sont et nous n’appelons évidemment pas à les contourner.

Ce que l’on peu apprendre de l’histoire c’est qu’à terme (plus ou moins long), la loi évolue et se rapproche de ce que souhaite la population,  souvenons nous notamment de la prohibition au USA. A suivre donc…

Baudouin Cédric

Bloggeur Malade

S’abonner au bulletin d’information

Derniers messages:

Achetez des graines de cannabis