Seedsman Blog
Home » LA LÉGALISATION DU CANNABIS FAIT-ELLE GRIMPER LES PRIX DE L’IMMOBILIER ?

LA LÉGALISATION DU CANNABIS FAIT-ELLE GRIMPER LES PRIX DE L’IMMOBILIER ?

La légalisation du cannabis présente bien des avantages, notamment la fin des discriminations et un accès plus aisé à la marijuana médicale. Toutefois, la fin de la prohibition peut entraîner des conséquences plus étonnantes, une étude indiquant que le prix des maisons a tendance à augmenter après la légalisation du cannabis.

L’impact de la légalisation du cannabis sur le prix de l’immobilier

La valeur des propriétés est influencée par divers facteurs, notamment les installations et les commodités locales, les possibilités d’emploi, les soins de santé, les écoles et le taux de criminalité. Selon de nouvelles recherches menées par Real Estate Witch, la légalisation du cannabis fait grimper le prix des maisons en affectant chacune de ces variables.

Cet effet a été observé pour la première fois au Colorado après que l’État a légalisé le cannabis récréatif en 2012. Les prix moyens de l’immobilier dans l’État ont bondi peu après, car l’industrie du cannabis nouvellement légalisée a créé de nombreux emplois et opportunités commerciales. La criminalité a également diminué, en grande partie parce que la possession de cannabis n’était plus considérée comme un crime, ce qui a entraîné une baisse des arrestations inutiles et permis aux forces de l’ordre de se concentrer sur la prévention de la vraie criminalité.

Par ailleurs, l’État de l’Oregon consacre 40 % de ses recettes fiscales sur le cannabis au financement des écoles. De son côté, l’État de Washington utilise les taxes qu’il perçoit sur les ventes légales d’herbe pour fournir des soins de santé gratuits à ceux qui ne peuvent pas se payer une assurance privée. En conséquence, ces États sont devenus des lieux de vie plus attrayants, ce qui illustre la façon dont les prix de l’immobilier peuvent être radicalement affectés par la légalisation du cannabis.

De combien la valeur des biens immobiliers augmente-t-elle grâce à la légalisation du cannabis ?

La hausse de la valeur des propriétés une fois que l’herbe devient légale est stupéfiante. Une analyse des données recueillies à travers les États-Unis a révélé qu’entre avril 2017 et avril 2021, les prix des maisons ont augmenté de 17.113 dollars en moyenne en plus dans les États qui ont légalisé le cannabis récréatif que dans ceux où il est demeuré illégal ou uniquement autorisé à des fins médicales.

En creusant davantage les chiffres, l’étude a déterminé que chaque million de dollars de recettes fiscales entraîne une augmentation de 470 dollars de la valeur des propriétés dans les États qui ont légalisé le cannabis. La Californie a connu la plus forte hausse, la valeur des propriétés y ayant augmenté de 128.341 dollars en moyenne au cours des quatre dernières années.

Les dispensaires jouent également un rôle majeur, les valeurs augmentant le plus fortement dans les villes qui comptent de nombreux points de vente de cannabis. Selon le rapport, les prix des maisons ont augmenté d’environ 22.000 dollars de plus dans les villes dotées de dispensaires récréatifs.

Pour chaque dispensaire supplémentaire, la valeur des propriétés augmente en moyenne de 519 dollars.

Ces derniers mois, l’interdiction du cannabis récréatif a pris fin à New York, au Nouveau-Mexique, en Virginie, dans le Vermont et dans le Montana. Bien que la vente d’herbe n’ait pas encore commencé dans ces États, les auteurs de l’étude ont calculé que le prix des maisons aurait augmenté de plus de 61.000 dollars si la légalisation du cannabis avait eu lieu quatre ans plus tôt dans ces endroits.

En conclusion de leur rapport, les auteurs notent que “les États qui n’ont pas encore légalisé la marijuana, ou qui n’ont légalisé que l’usage médicinal, passent à côté de millions de dollars de recettes fiscales – et de la possibilité de voir la valeur des propriétés augmenter”.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais