Seedsman Blog

LE BREXIT ENTRAVE L’APPROVISIONNEMENT EN CANNABIS THÉRAPEUTIQUE AU ROYAUME-UNIS

Mise à jour : Depuis la publication de cet article, un accord a été conclu pour permettre l’importation de Bedrolite au Royaume-Uni jusqu’en juillet. Les autorités sanitaires britanniques et néerlandaises travaillent maintenant à la recherche d’une solution permanente qui permettra aux patients atteints d’épilepsie au Royaume-Uni de continuer à accéder au cannabis thérapeutique après le Brexit.

Les parents d’enfants épileptiques implorent le gouvernement britannique de relancer les importations de cannabis thérapeutiques interrompue en raison du Brexit. De plus, les familles n’ont été informées du problème que deux semaines avant la fin de la période de transition. Elles n’ont donc pas bénéficié du temps nécessaire à s’adapter. Aujourd’hui, elles font donc face à la situation avec détresse et incertitude.

L’impact du Brexit sur le cannabis thérapeutique

La majorité des produits thérapeutiques à base de cannabis ne sont pas affectés par le Brexit. Néanmoins, le Bedrolite, lui, est désormais indisponible pour les patients anglais. La raison est simple. En effet il n’est distribué que par des pharmacies aux Pays-Bas. Le Royaume-Uni ayant quitté l’Union européenne, les pharmacies du continent ne peuvent plus accepter les prescriptions britanniques.

Le Bédrolite contient 9% de CBD et moins de 1% de THC. Il s’est montré très efficace contre certaines formes d’épilepsie sévères. 42 enfants britanniques dépendraient de ce médicament aujourd’hui. Or, ils n’y ont plus accès depuis le début du mois.

De plus, le gouvernement a attendu le 15 décembre pour annoncer que les stocks de Bédrolite se tarissaient. Une lettre alors envoyée aux prescripteurs de Bédrolite par le ministère de la Santé et des Affaires sociales (DHSC) indiquait qu’ « à partir du 1er janvier 2021, les ordonnances délivrées au Royaume-Uni ne [pourraient] plus être légalement délivrées dans un État membre de l’UE. Par conséquent, la distribution d’huile de cannabis aux Pays-Bas contre les prescriptions britanniques [ne serait] plus possible à partir du 1er janvier 2021. »

Qu’est-ce que le Bédrolite ?

Produit par Bedrocan, le Bedrolite est un produit thérapeutique à base de cannabis vendu dans les pharmacies néerlandaises. En 2017, la mère d’un jeune garçon britannique nommé Alfie Dingley a décidé de déménager aux Pays-Bas afin d’y tester ce médicament. En effet, son fils souffrait d’épilepsie sévère et aucun remède ne parvenait à le soulager. Au cours des cinq mois qu’il a passés aux Pays-Bas, Alfie est passé de 150 crises par semaine à une situation quasiment sans crise.

Après son retour au Royaume-Uni, la mère d’Alfie, Hannah Deacon, a lancé une campagne pour persuader le gouvernement britannique d’autoriser l’utilisation de Bedrolite. Elle a finalement eu gain de cause en 2018.

Il y a actuellement 42 enfants prenant Bedrolite au Royaume-Uni. Seuls 3 voient leurs achats couverts par la sécurité sociale. Pour les autres, le coût moyen peut s’élever à 2 500 £ par mois.

Le Brexit empêche l’approvisionnement en cannabis thérapeutique du Bédrolite

Dans sa lettre aux prescripteurs, le DHSC a recommandé aux médecins de proposer aux familles des traitements alternatifs. Cependant, le professeur Mike Barnes – qui avait initialement poussé le gouvernement à autoriser le Bedrolite – a déclaré qu’un changement de traitement pourrait s’avérer dangereux.

De plus, l a accusé le DHSC « d’un niveau d’ignorance étonnant ». Il a encore ajouté que « chaque variété de cannabis est unique et qu’on ne peut pas si facilement changer le traitement proposer à un enfant. »

La réponse des parents aux difficultés d’approvisionnement en Bédrolite

Hannah Deacon a très rapidement écrit au Premier ministre Boris Johnson. Or, dans une interview à la BBC, elle a expliqué que le Royaume-Uni « n’a[vait] rien fait pour régler le problème ».

Dans un article publié dans le Guardian, elle a expliqué qu’elle avait des réserves pour quelques mois. Néanmoins, elle ajoutait être fort préoccupée par le sort de son fils une fois son stock de médicament épuisé. Son fils n’a pas eu de crise depuis huit mois et un retour en arrière serait dramatique pour la famille.

Pendant ce temps, Emily Carkeet, dont la fille Clover est également traitée au Bédrolite, a déclaré à Somerset Live que « le gouvernement prétend essayer de régler le problème, mais [qu’]il ne nous reste de réserve que pour dix semaines.

« Nous attendons actuellement l’arrivée d’un colis qui devait nous permettre de tenir trois mois de plus mais nous ne savons pas s’il arrivera », a-t-elle ajouté.

De même, Joane Griffiths, dont le fils de 11 ans a vu sa situation radicalement améliorée grâce au Bédrolite, a expliqué être « confrontée à la menace de ne pas pouvoir accéder au médicament. » Pour éviter ce scénario, elle a appelé les autorités britanniques « à non seulement rembourser ce médicament, mais aussi à travailler avec le gouvernement néerlandais pour trouver une solution rapidement ».

Pour soutenir ces familles, l’association pro-cannabis thérapeutique End Our Pain a publié une déclaration. Dans ce document, ils expliquent que le gouvernement n’a pas laissé assez de temps aux familles pour trouver une alternative. « L’interruption de l’approvisionnement en cannabis thérapeutique depuis les Pays-Bas est une question de vie ou de mort pour ces enfants. Il est impératif que le gouvernement agisse rapidement. »

Avertissement : si vous souffrez d’un problème de santé, ne vous contentez pas d’acheter des graines de cannabis pour vous soigner. L’auto-médication peut être dangereuse. Faites donc toujours appel à un médecin.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais