Seedsman Blog

LES ULTRAVIOLETS N’AUGMENTENT PAS LA PRODUCTION DE CANNABINOÏDES

L’effet de la lumière ultraviolette (UV) sur la production de cannabinoïdes fait débat parmi les cultivateurs de cannabis depuis plusieurs années. Selon certains, l’exposition à ce rayonnement de courte longueur d’onde pousse les plantes à augmenter leur taux de THC afin de se protéger des dommages qu’il pourrait leur causer. Cependant, une nouvelle étude, qui doit encore être examinée par des pairs ou publiée, suggère que ce n’est pas le cas. La lumière UV provoque en fait une diminution de la biomasse globale sans augmenter les rendements en cannabinoïdes[i].

Ultraviolets et cannabinoïdes

La lumière ultraviolette a une longueur d’onde comprise entre 100 et 400 nanomètres, plus courte que celle de la lumière visible. Les UV sont donc invisibles à l’œil humain, mais leurs effets ne passent certainement pas inaperçus, car ils sont responsables du bronzage autant que des coups de soleil. En tant que défense naturelle, notre corps produit un composé bloquant les UV appelé mélanine, et il a été proposé que le THC remplit la même fonction dans les plantes de cannabis.

Ainsi, de nombreux cultivateurs pensent que l’exposition de leurs plantes à la lumière ultraviolette entraîne une augmentation des niveaux de cannabinoïdes, et un petit nombre de recherches menées dans les années 1980 semblent le confirmer. Par exemple, une étude a révélé que les plantes de cannabis cultivées à des altitudes plus élevées – où la lumière UV est plus importante – ont tendance à avoir un ratio plus élevé de THC par rapport au CBD.[ii]. Une autre a conclu que l’exposition des plantes à la lumière UV dans un environnement contrôlé fait augmenter leur concentration en THC jusqu’à 28 %.[iii].

Cependant, les concentrations de cannabinoïdes dans les variétés disponibles dans le commerce sont beaucoup plus élevées de nos jours qu’il y a 30 ou 40 ans, on ne peut donc pas supposer que la lumière ultraviolette aurait le même effet sur les variétés modernes. Dans la seconde des études susmentionnées, l’augmentation du THC n’était que de 7 milligrammes par gramme de matériel végétal, ce qui était peut-être important à l’époque, mais n’est pas très significatif dans le contexte des plantes de cannabis d’aujourd’hui, qui peuvent contenir plus de 200 milligrammes de THC par gramme.

Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires pour déterminer si la lumière ultraviolette a un impact significatif sur les rendements en cannabinoïdes. C’est pourquoi les auteurs de la nouvelle étude ont cherché à répéter les expériences menées dans les années 80 en utilisant des variétés de cannabis modernes.

Les ultraviolets ne stimulent pas la production de cannabinoïdes chez les plantes modernes

L’équipe a cultivé deux variétés de cannabis appelés “Low Tide” et “Breaking Wave” pour mener ses recherches. Pendant la floraison, les plantes ont été maintenues sous une photopériode de 12 heures, avec un apport supplémentaire de lumière ultraviolette pendant 3,5 heures chaque jour.

Dans leur rapport, les auteurs notent que la lumière ultraviolette n’a entraîné aucune augmentation des cannabinoïdes tels que le THC, le CBD ou le CBG dans les deux souches utilisées dans l’étude. Cependant, d’autres effets ont été observés, dont la majorité étaient néfastes.

Par exemple, la masse globale des fleurs a diminué en réponse à l’exposition aux UV, tandis que la taille des plantes entières et des feuilles a également diminué. En outre, les malformations des feuilles sont devenues plus fréquentes, beaucoup d’entre elles se recourbant sur les bords après avoir été exposées aux rayons ultraviolets.

Les fleurs se dégradent également beaucoup plus rapidement lorsqu’elles sont exposées aux UV, les stigmates devenant bruns peu après leur apparition.

Sur la base de ces résultats, les auteurs concluent que la lumière ultraviolette ne permet pas aux plantes d’augmenter leur production de cannabinoïdes et qu’elle a en fait de nombreux effets néfastes sur les feuilles et les fleurs. Cependant, même si les UV n’augmentent pas les niveaux de THC, les chercheurs soulignent que « la régulation à la hausse du Δ9 -THC sous le stress UV peut être une réponse adaptative (c’est-à-dire sur plusieurs générations) plutôt qu’une réponse d’acclimatation (c’est-à-dire pendant un seul cycle de production) ».

En d’autres termes, la lumière ultraviolette pourrait pousser les plantes de cannabis à s’adapter en augmentant leur production de cannabinoïdes, mais ce processus se ferait sur de nombreuses générations. Naturellement, d’autres recherches sont nécessaires pour déterminer si c’est vraiment le cas.

[i] Rodriguez-Morrison V, Llewellyn D, Zheng Y. Cannabis inflorescence yield and cannabinoid concentration are not improved with long-term exposure to short-wavelength ultraviolet-B radiation. – https://www.preprints.org/manuscript/202106.0317/v1

[ii] Pate, D.W. (1983). Possible role of ultraviolet radiation in evolution of cannabis chemotypes. Econ. Bot. 37:396–405. – https://www.jstor.org/stable/4254533

[iii] Lydon, J., Teramura, A.H., Coffman, C.B. (1987). UV-B radiation effects on photosynthesis, growth and cannabinoid production of two Cannabis sativa chemotypes. Photochem. Photobiol. 46:201–206. doi: 10.1111/j.1751-1097.1987.tb04757.x. – https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/j.1751-1097.1987.tb04757.x

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais