Seedsman Blog
cannabis survey

PARTICIPER AU PLUS GRAND SONDAGE SUR LA CULTURE DU CANNABIS

Cultivez-vous ou avez-vous déjà cultivé du cannabis (légalement ou illégalement) ? Pensez-vous que les lois relatives au cannabis doivent être modifiées ? Si vous répondez par l’affirmative à ces questions, aidez-nous à recueillir des données dans le cadre de cette enquête sur les cultivateurs de cannabis, qui pourraient contribuer à faire évoluer les lois et les politiques.

Le Global Cannabis Cultivation Research Consortium (GCCRC) mène une enquête anonyme en ligne auprès des cultivateurs de cannabis du monde entier. Si vous avez cultivé du cannabis, légalement ou illégalement, au cours des cinq dernières années, participez à notre enquête ici ! Aidez-nous à rassembler les données qui peuvent contribuer à une réforme et à la construction d’un monde où les gens ne sont pas traités comme des criminels pour avoir cultivé leur propre cannabis, et où les cultivateurs peuvent adopter des approches plus sûres, plus saines et plus écologiques de la culture du cannabis.

Qu’est-ce que le GCCRC ?

Le GCCRC est un groupe international d’universitaires qui étudient la culture du cannabis sous différents régimes juridiques et politiques. Ce groupe pense que la prohibition du cannabis n’est pas la bonne approche : elle criminalise des millions de citoyens du monde entier, par ailleurs respectueux de la loi. Elle contribue aux préjudices associés à un marché du cannabis illégal et non réglementé. Le GCCRC considère qu’une bonne politique en matière de drogues devrait réduire les dommages et augmenter les bénéfices pour la société : la prohibition fait exactement le contraire. LE GCCRC estime encore qu’une bonne politique doit se fonder sur des éléments concrets et sérieux : actuellement, la politique en matière de drogues est trop souvent fondée sur des mythes, des stéréotypes et des informations erronées plutôt que sur des recherches scientifiques objectives et de qualité.

La réforme du cannabis pourrait réduire le risque d’avoir un casier judiciaire, d’aller en prison ou d’être stigmatisé pour avoir cultivé du cannabis. Mais les recherches du GCCRC ne visent pas seulement à éclairer les débats politiques. Les résultats publiés peuvent également aider ceux qui cultivent du cannabis (légalement ou illégalement) à en savoir plus sur des pratiques de culture moins nocives, comme éviter les pesticides, les fongicides et les régulateurs de croissance végétale problématiques.

Le GCCRC n’encourage aucunement la culture du cannabis, surtout lorsqu’elle est illégale. Mais ses membres pensent que chacun devrait pouvoir faire des choix éclairés, fondés sur des recherches universitaires rigoureuses.

Pourquoi un sondage auprès des cultivateurs de cannabis ?

Pour contribuer à l’élaboration de meilleures politiques en matière de cannabis, le GCCRC doit mieux comprendre le type de personnes qui cultive du cannabis, comment elles le font et pourquoi elles le font. Les membres du GCCRC doivent encore comprendre les différences – et les similitudes – dans différents pays ayant des politiques et des normes culturelles différentes. C’est pourquoi ils recherchent des personnes qui ont cultivé du cannabis – légalement ou illégalement – pour participer à une enquête anonyme en ligne. Ils espèrent que leurs recherches permettront de brosser un tableau des réalités de la culture du cannabis dans le monde, ce qui contribuera à l’élaboration de politiques judicieuses.

En fin de compte, le GCCRC estime que les personnes qui consomment du cannabis (que ce soit pour des raisons médicales ou autres) ne devraient pas être traitées comme des criminels, pas plus que les personnes qui cultivent du cannabis pour leur propre approvisionnement, celui de leurs amis ou celui des personnes malades qui bénéficient des propriétés de cette plante.

POUR PARTICIPER À CETTE ENQUÊTE SUR LES CULTIVATEURS DE CANNABIS, CLIQUEZ ICI

Toutes les réponses à l’enquête sont strictement anonymes : le GCCRC ne demande aucune donnée personnelle et n’enregistre pas l’adresse IP des participants.

Si vous avez des questions ou si vous voulez en savoir plus sur les recherches que publiées jusqu’à présent, veuillez envoyer un courriel au Dr Gary Potter, de l’Université de Lancaster, à l’adresse [email protected] ou visitez leur site Web.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais