Seedsman Blog
cannabis médicaments
Home » Peut-on mélanger le cannabis avec des médicaments ?

Peut-on mélanger le cannabis avec des médicaments ?

Bien que beaucoup considèrent les médicaments à base de cannabis comme des médicaments à part entière, il existe de nombreuses maladies que l’herbe ne peut pas traiter, ce qui signifie que les visites à la pharmacie sont toujours nécessaires de temps en temps.

Naturellement, de nombreux médicaments sur ordonnance ou en vente libre comportent des contre-indications, il est donc essentiel de savoir si certains médicaments peuvent être mélangés sans danger avec du cannabis.

Combiner le cannabis avec des médicaments en vente libre

Parmi les médicaments les plus courants figurent les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène et l’aspirine, cette dernière étant également un anticoagulant qui peut être utilisé pour traiter les maux de tête. Ces médicaments ne sont pas contre-indiqués avec le cannabis, ce qui signifie qu’il est très peu probable que le fait de planer vous cause des problèmes lorsque vous utilisez ces médicaments – à condition que vous les consommiez conformément aux instructions d’un médecin ou d’un pharmacien.

Cependant, malgré l’absence de preuves suggérant qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, il y a lieu d’être un peu prudent. Après tout, les produits pharmaceutiques sont conçus pour interagir avec plusieurs fonctions biologiques, il est donc sage d’éviter de les combiner avec d’autres substances si possible.

Par exemple, de nombreux anti-inflammatoires non stéroïdiens – dont l’aspirine et l’ibuprofène – agissent en inhibant une enzyme appelée COX-2, ce qui entraîne une diminution des composés inflammatoires tels que les prostaglandines. Or, il a été démontré que le THC augmente l’activité de la COX-2, ce qui implique que le cannabis peut perturber l’efficacité de ces médicaments.

En outre, de nombreux médicaments sont métabolisés et éliminés de l’organisme par une enzyme du foie appelée cytochrome P450. Or, les cannabinoïdes tels que le CBD sont connus pour inhiber cette enzyme, ce qui peut réduire la capacité de l’organisme à décomposer certains produits pharmaceutiques. Par conséquent, mélanger le cannabis avec certains médicaments courants n’est peut-être pas l’idée la plus brillante, bien qu’il existe peu d’exemples enregistrés d’interactions significatives.

Parmi les quelques études de cas qui ont été documentées figure l’histoire d’un homme de 41 ans qui a subi une crise cardiaque après avoir mélangé du Viagra avec de l’herbe. Selon les médecins qui ont signalé l’incident, le Viagra est décomposé par le P450 et appartient donc à la classe des médicaments qui ne s’accordent pas avec une consommation excessive de cannabis[i].

Le paracétamol, quant à lui, fait partie des médicaments qui ne sont pas contre-indiqués avec le cannabis. Une fois encore, cependant, il est conseillé de faire preuve de prudence, surtout si l’on considère que le paracétamol est principalement produit par un métabolite appelé AM404, qui active les récepteurs cannabinoïdes, notamment les récepteurs CB1, CB2 et TRPV1.

Combiner le cannabis avec des médicaments délivrés sur ordonnance

Les médicaments sur ordonnance ont tendance à avoir des effets beaucoup plus puissants que les médicaments en vente libre, il est donc logique d’utiliser ces substances avec une plus grande prudence. Les analgésiques opioïdes, par exemple, dépriment profondément les systèmes respiratoire et nerveux central, et ne doivent donc pas être consommés en association avec du cannabis.

Il en va de même pour les benzodiazépines telles que le diazépam – également connu sous le nom de Valium – qui sont prescrites pour traiter des troubles tels que l’anxiété et l’insomnie. Bien que ces médicaments ne se mélangent pas au système endocannabinoïde, ils réduisent l’excitation dans les systèmes nerveux central et limbique en renforçant l’activité d’un neurotransmetteur inhibiteur appelé GABA. La combinaison de ces médicaments avec le cannabis est donc très dangereuse et peut entraîner une somnolence extrême et une confusion mentale.

Bien sûr, la meilleure façon de rester en sécurité lorsque vous utilisez des médicaments est de toujours lire l’étiquette et de discuter de toute contre-indication avec un médecin – surtout si vous prévoyez de vous défoncer sous l’influence d’autres médicaments.

Si vous prenez des médicaments en vente libre, vous ne risquez pas d’avoir de problèmes. Mais si on vous a prescrit quelque chose de plus fort qui entraîne ses propres effets secondaires, vous devriez peut-être laisser tomber l’herbe jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux. Restez prudents !

[i] McLeod AL, McKenna CJ, Northridge DB. Myocardial infarction following the combined recreational use of viagra® and cannabis. Clinical Cardiology: An International Indexed and Peer‐Reviewed Journal for Advances in the Treatment of Cardiovascular Disease. 2002 Mar;25(3):133-4. – https://www.drugs.com/drug-interactions/aspirin-caffeine-propoxyphene-with-cannabis-251-0-2758-0.html

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais