Seedsman Blog

QUE SIGNIFIE “OG” DANS LE MONDU DU CANNABIS ?

Si vous n’avez entendu parler que d’une seule variété de cannabis, il y a de fortes chances que ce soit l’OG Kush. Légendaire pour sa puissance, cette variété a fourni la génétique de nombreuses autres variétés, dont beaucoup portent donc les lettres OG dans leur nom.

Bien qu’elles figurent sur les menus des dispensaires depuis un quart de siècle, ces initiales énigmatiques restent entourées de mystère. Le débat sur ce que signifie exactement OG en matière de cannabis continue de faire rage.

OG Kush – Une légende du cannabis

Il ne fait aucun doute que les initiales « OG » sont apparues avec l’émergence de l’OG Kush au milieu des années 1990. Quelques théories ont été suggérées sur la façon dont est née cette variété. Certains prétendent qu’elle a été développée dans la vallée de San Fernando à Los Angeles et qu’il s’agit d’un hybride de Chemdawg, Lemon Thai et d’une souche pakistanaise Hindu Kush.

La version la plus largement acceptée est que la plante mère de l’OG Kush a été créée en Floride par Matt “Bubba” Berger. Il a utilisé des graines provenant d’un sac de fleurs non spécifiées au début des années 90. Pour ne pas confondre la variété Kush, la variété ainsi créée par Berger a rapidement été surnommé “Kushberries” par certains de ses amis en raison de la taille de ses colas. Avec le temps, le nom a été raccourci en Kush.

Quelques années plus tard, en 1996, Berger a envoyé une bouture de cette plante mère à Josh Del Rosso – plus connu sous le nom de Josh D – en Californie du Sud. L’année suivante, la Kush s’est distinguée lors d’un concours de cannabis dans la Bay Area. À ce moment-là, sa popularité a décollé. Il en résulte une explosion d’imitations de la part d’autres breeders qui tentent de tirer profit du phénomène Kush.

Pour distinguer leur produit, Berger et Josh D ont ajouté le OG, d’où le nom d’OG Kush. Selon Josh D, les deux lettres désignent simplement le mot “original”. Cependant, certains ont mis en doute cette version de la genèse des variétés de cannabis OG.

Cannabis OG – Significations alternatives

Si le terme OG est aujourd’hui communément associé au cannabis, ses origines remontent aux années 1970, lorsque des gangs tels que les Crips ont commencé à s’imposer à Los Angeles. À l’époque, les lettres signifiaient “gangster original” et étaient utilisées pour désigner les membres fondateurs du gang. Plus tard, le terme OG a été élargi pour désigner tout membre senior du gang. Ou à ceux qui faisaient preuve de certaines qualités comme la loyauté ou le courage.

Très vite, l’expression a fait son chemin dans la culture rap du sud de la Californie. Son utilisation s’est considérablement accrue après qu’Ice T ait sorti un album intitulé “O.G. Original Gangster” en 1991.

Selon certains témoignages, le terme OG a fait son entrée dans la culture du cannabis grâce au rappeur B-Real de Cypress Hill. On lui attribue parfois la création du nom OG Kush, en utilisant les lettres pour représenter l’expression “original gangster”.

Selon une autre théorie, OG signifie “ocean grown”, en référence aux variétés de cannabis qui ont poussé le long de la côte californienne. Selon la légende, un cultivateur côtier du nord de la Californie s’est vu offrir un jour un joint par un inconnu qui prétendait posséder de l’herbe de haute qualité “cultivée en montagne”. Cependant, à l’odeur du cannabis offert, le cultivateur a immédiatement reconnu qu’il s’agissait de sa propre création et a répondu que l’herbe de l’étranger était en fait “cultivée près de l’océan” (ocean grown).

“OG” fera probablement toujours l’objet de spéculations. Cependant, l’impact de l’OG Kush sur la culture mondiale du cannabis ne fait aucun doute. Aujourd’hui, il existe un grand nombre de variétés populaires qui utilisent la génétique de cette célèbre variété. Parmi ceux qui ont été créés à partir de l’OG Kush, on trouve les Tahoe OG, Skywalker OG, Girl Scout Cookies, Headbanger et bien d’autres.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais