Seedsman Blog

QUEL POT POUR LA CULTURE DE CANNABIS ?

Beaucoup d’articles évoquent l’éclairage ou le substrat mais peu sont consacrés aux pots qui conviennent le mieux à la culture du cannabis. Même si cette question peut paraitre dérisoire, elle est importante et les options sont nombreuses. Après tout, si vous dépensez de l’argent pour acheter des graines de cannabis, autant les placer dans un environnement idéal.

L’importance d’un pot adéquat pour la culture de cannabis

Il est possible de semer directement dans la terre mais le contrôle de certaines variables est alors moins aisé. En revanche, la culture de cannabis dans un pot adéquat permet de s’assurer que les racines ont assez de place et reçoivent suffisamment d’eau et d’oxygène.

L’utilisation pots dans la culture de cannabis permet aussi de mieux organiser son espace de culture et ainsi d’augmenter le rendement.

Les différents types de pots pour la culture du cannabis

Commençons par les pots standards. Ils sont en plastique dur ou en céramique et sont pourvus de trous destinés à permettre l’écoulement de l’eau. Cette fonctionnalité est importante car elle évite que l’eau ne stagne dans la zone racinaire, privant ainsi les racines d’oxygène.

Ces pots n’ont rien d’extraordinaire. Mais ils sont fiables, bon marché et faciles à trouver.

Cela dit, de nombreux cultivateurs optent pour des pots plus intéressants, faits de tissu permettant à l’air et à l’eau de pénétrer par côtés. Il en résulte une meilleure oxygénation qui accélère la croissance des plantes. Le flux d’air continu sur les côtés du pot garantit également que les racines ne s’étendent pas trop, les empêchant ainsi de s’entremêler.

En même temps, ce flux d’air permet le séchage plus rapide du substrat. Le risque de sur-arrosage est donc réduit. Cependant, pour cette même raison, la culture de cannabis dans des pots en tissu nécessite des arrosages plus fréquents.

Viennent ensuite les pots à air, des pots en plastique dotés des trous sur leurs côtés. Comme les pots en tissus, les pots à air favorisent la circulation de l’air. Ils présent donc mêmes avantages et inconvénients que leurs homologues en tissu. Cependant, les pots d’air ont tendance à être hauts et étroits que ceux-ci. Les pots en tissus sont souvent utilisés pour la culture de grandes plantes de cannabis, car ils présent une base large et stable.

Quelle taille de pot choisir pour la culture du cannabis ?

De nombreux cultivateurs transplantent leurs plantes de pots en pots au fur et à mesure de leur croissance. En effet, germer une graine dans un grand pot peut poser problème puisqu’un jeune plant n’est pas capable d’absorber la quantité d’eau nécessaire pour saturer un grand pot. Ses racines peuvent donc finir gorgées d’eau, sans accès à l’oxygène.

De plus, faire germer une plante de cannabis dans un petit récipient facilite la formation d’un système racinaire sain et robuste. Cependant, le semis devra être transplanté dans un pot plus grand avant que ces racines ne soient à l’étroit dans leur environnement. Quand transplanter ? Observez simplement l’état des racines à travers les trous destinés au drainage. À défaut, transplantez quand quatre ensembles de feuilles sont apparus.

Lors de la sélection d’un pot de culture de cannabis, ayez en tête une idée approximative de la taille de vos plants une fois qu’ils auront atteint leur maturité. Cette taille dépend de la génétique cultivée et de vos techniques de culture.

Si votre plante demeurera petite, vous pouvez en transplanter les semis directement dans son récipient final. Si vos plantes grandiront fortement, utilisez un pot intermédiaire en phase végétative. En règle générale, en floraison, une plante devrait avoir minimum 7 litres de substrat pour chaque 30 centimètres de hauteur. Ainsi, pour une plante de 1,80 m, il vous faudra des pots de 45 litres.

Comme mentionné précédemment, si votre récipient final risque d’être trop grand pour un semis, utilisez un pot intermédiaire en phase végétative et ne transplantez dans le récipient final qu’environ dix jours avant le début de la floraison. La plante aura ainsi le temps de s’adapter à son nouvel environnement et de surmonter le stress de transplantation.

La transplantation peut générer un stress lorsque les racines sont perturbées ou endommagées. C’est pourquoi il est si important de manipuler votre cannabis avec un soin extrême. Les autofloraisons sont particulièrement sensibles à ce type de stress.

Certains cultivateurs en placent donc directement les semis dans leur pot final.

Guide de Culture – La Germination

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais