Seedsman Blog
Home » QUI ÉTAIENT LES PREMIERS DEALERS DE CANNABIS ?

QUI ÉTAIENT LES PREMIERS DEALERS DE CANNABIS ?

On attribue souvent à un ancien groupe de personnes, les Yamnaya, la paternité de la première grande civilisation d’Eurasie. Certains chercheurs pensent qu’ils pourraient également avoir été les premiers dealers de cannabis au monde. Occupant l’Europe de l’Est à l’âge de pierre, les Yamnaya ont établi les premiers liens commerciaux transeurasiens à l’aube de l’âge du bronze. Précurseur de la célèbre route de la soie, cette route dite du bronze a permis l’expansion de la culture du cannabis et des rituels qui y étaient liés. Il en a résulté une augmentation de la consommation de cannabis dans toute l’Asie.

Les dealers de l’âge de pierre

Alors que les analyses génétiques ont indiqué que le cannabis était probablement originaire d’Asie de l’Est, les archives archéologiques suggèrent que les Européens utilisaient déjà cette plante il y a 10.000 ans. Selon une étude de 2017, des traces de pollen de cannabis remontant à l’âge de pierre montrent les anciens Européens comme amateurs d’herbe. En revanche, les preuves que les Asiatiques se défonçaient à cette époque sont décrites comme “éparses”. Ce qui implique que les habitants de cette partie du monde ont commencé plus tard à fumer de l’herbe.

Ce sont les Yamnaya qui ont propagé la plante vers l’ouest. Ils furent ainsi les premiers dealers de cannabis de l’histoire. Il y a environ 5.000 ans, au début de l’âge du bronze, les Yamnaya maîtrisaient l’équitation. Et ils ont profité de leur mobilité pour parcourir la steppe eurasienne. Ils ont ainsi relié des lieux et des peuples éloignés, propageant leur langue et leur culture.

Fait important, ils ont également établi une route commerciale dans le corridor Hexi, qui traverse le nord-est de la Chine. Il faudra encore trois millénaires avant que cette route du bronze ne cède la place à la route de la soie. Celle-ci devint vite une route commerciale très fréquentée par les trafiquants de cannabis et autres marchands.

C’est précisément à ce moment de l’histoire que le blé apparaît dans les archives archéologiques du nord de la Chine. Cela laisse supposer le rôle du corridor d’Hexi dans le commerce transcontinental. Plus intéressant encore, les restes carbonisés de cannabis sont également devenus beaucoup plus nombreux en Asie de l’Est il y a environ 5.000 ans, la plupart de ces découvertes étant situées à proximité de la route du bronze.

Les Yamnaya étaient-ils des dealers de cannabis ?

L’augmentation de la consommation de cannabis le long du corridor Hexi suggère que l’herbe faisait partie des objets échangés par les Yamnaya. Selon certains chercheurs, la plante était probablement utilisée à diverses fins, comme la fabrication de textiles, le traitement des maladies et la défonce.

Image credit: https://www.sciencenews.org/article/how-asian-nomadic-herders-built-new-bronze-age-cultures

“Les multiples possibilités d’utilisation du cannabis en font un candidat idéal pour être une ‘culture de rente avant l’argent’, une plante cultivée principalement à des fins d’échange”, écrivent les auteurs de l’étude de 2017, suggérant que l’herbe pourrait même avoir été utilisée comme monnaie le long de la route du bronze. Cette affirmation est difficile à vérifier, même si l’héritage des Yamnaya, qui fumaient de l’herbe dans toute la région, est demeuré visible durant des milliers d’années.

L’historien grec Hérodote, qui a vécu quelque 2.500 ans après l’établissement de la route du bronze, a décrit les nomades des steppes, connus sous le nom de Scythes, comme des fumeurs très réguliers. Selon les archéologues, cela reflète une tradition bien plus ancienne de consommation de cannabis, qui remonterait aux Yamnaya. D’après ces récits, il est clair que les Yamnaya ont contribué à répandre l’herbe en Eurasie. Il est difficile de dire s’ils étaient ou non les premiers dealers de cannabis. Quoi qu’il en soit, ils ont certainement joué un rôle dans l’établissement d’une culture du cannabis qui a perduré pendant des millénaires.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais