Seedsman Blog

TOUT SUR LE LIMONÈNE

Dans le cadre de notre série sur les principaux terpènes du cannabis, concentrons-nous sur le limonène que, comme son nom l’indique, on trouve en quantité dans les agrumes tels les citrons et les oranges. En raison de son odeur fruitée très caractéristique, le limonène est couramment utilisé dans les produits d’entretien ménager et les cosmétiques, tandis qu’il peut également être détecté dans des variétés de cannabis populaires comme la Super Lemon Haze, la Banana Kush ou encore la Wedding Cake.

Quelle est la quantité de limonène présente dans le cannabis ?

Comme nous l’avons expliqué dans nos précédents articles, les terpènes sont des composés aromatiques qui contribuent à l’odeur et au goût uniques de chaque variété de cannabis, tout en interagissant avec les cannabinoïdes et d’autres composés afin d’influencer les propriétés pharmacologiques et médicinale de chaque génétique.

Cependant, alors que l’on pourrait s’attendre à ce que toutes les variétés dont le nom contient “Lemon” soient chargés en limonène, la réalité est que ce terpène est généralement assez rare, n’apparaissant qu’à l’état de traces dans la plupart des variétés de cannabis. Pour cette raison, il est difficile de savoir exactement quelle est l’influence de ce terpène sur les effets d’une variété donnée, et bien que certaines recherches aient été menées sur les bienfaits thérapeutiques du limonène, la plupart des études ont utilisé de grandes concentrations de terpène qui dépassent celles qu’on trouve généralement dans le cannabis.

Malgré cela, le limonène est souvent considéré comme l’un des terpènes les plus importants du cannabis, et bien qu’une certaine incertitude subsiste quant à ses effets, il ne fait aucun doute qu’il contribue de manière significative à l’expérience globale délivrée par certaines génétiques.

Les bienfaits du limonène

Bien qu’aucune étude majeure n’ait été menée sur le limonène dérivé du cannabis, de nombreuses recherches ont été menées sur les bienfaits thérapeutiques du limonène dérivé des agrumes. Par exemple, des chercheurs ont découvert que l’aromathérapie utilisant l’huile essentielle d’orange amère réduit l’anxiété chez les souris, et que cet effet est médié par la capacité du limonène à se lier aux récepteurs de la sérotonine dans le cerveau[i].

On a également constaté qu’une huile essentielle similaire diminuait de manière significative la douleur chez les femmes pendant l’accouchement[ii], tandis que l’huile essentielle de citron aidait à soulager les nausées et les vomissements pendant la grossesse[iii]. Il est intéressant de noter que des recherches récentes ont montré que fumer de l’herbe aide à lutter contre les nausées matinales, bien qu’aucune recherche n’ait encore été menée sur l’efficacité des génétiques riches en limonène à cette fin.

Cependant, le principal intérêt du limonène est peut-être sa capacité potentielle à faciliter le traitement du cancer. Dans une étude, le terpène a empêché la propagation du cancer du poumon chez les souris en régulant à la hausse les gènes qui sont associés à la mort des cellules tumorales[iv]. Une autre étude a révélé que le limonène pouvait être efficace contre le cancer de la peau, en partie grâce à sa capacité à atténuer l’inflammation et le stress oxydatif[v].

Une autre étude – menée cette fois sur des humains – a révélé que le limonène aide à traiter le cancer du sein en réduisant l’expression d’une protéine appelée cycline D1, qui est généralement amplifiée dans ce type particulier de cancer[vi].

En outre, il a été démontré que le limonène favorise la cicatrisation des tissus chez les souris. Cette propriété serait due à l’un des métabolites du terpène appelé perillyl alhocol, qui inhibe la libération de protéines inflammatoires connues sous le nom de cytokines[vii].[vii]. Enfin, le composé a également été utilisé pour traiter avec succès la douleur neuropathique chez les souris, tout en réduisant les signes de dépression[viii].

Comme mentionné précédemment, aucune de ces études ne s’applique spécifiquement au limonène ingéré par le biais du cannabis, bien qu’avec autant de bienfaits thérapeutiques identifiés, les appels se multiplient pour que davantage de recherches soient menées sur ce terpène du cannabis.

[i] Costa CA, Cury TC, Cassettari BO, Takahira RK, Flório JC, Costa M. Citrus aurantium L. essential oil exhibits anxiolytic-like activity mediated by 5-HT 1A-receptors and reduces cholesterol after repeated oral treatment. BMC complementary and alternative medicine. 2013 Dec;13(1):1-0. – https://link.springer.com/article/10.1186/1472-6882-13-42

[ii] Namazi M, Akbari SA, Mojab F, Talebi A, Majd HA, Jannesari S. Effects of citrus aurantium (bitter orange) on the severity of first-stage labor pain. Iranian journal of pharmaceutical research: IJPR. 2014;13(3):1011. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4177623/

[iii] The Effect of Lemon Inhalation Aromatherapy on Nausea and Vomiting of Pregnancy: A Double-Blinded, Randomized, Controlled Clinical Trial – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4005434/

[iv] Yu X, Lin H, Wang Y, Lv W, Zhang S, Qian Y, Deng X, Feng N, Yu H, Qian B. D-limonene exhibits antitumor activity by inducing autophagy and apoptosis in lung cancer. OncoTargets and therapy. 2018;11:1833. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5894671/

[v] Chaudhary SC, Siddiqui MS, Athar M, Alam MS. D-Limonene modulates inflammation, oxidative stress and Ras-ERK pathway to inhibit murine skin tumorigenesis. Human & experimental toxicology. 2012 Aug;31(8):798-811. – https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0960327111434948

[vi] Miller JA, Lang JE, Ley M, Nagle R, Hsu CH, Thompson PA, Cordova C, Waer A, Chow HS. Human breast tissue disposition and bioactivity of limonene in women with early-stage breast cancer. Cancer Prevention Research. 2013 Jun 1;6(6):577-84. – https://cancerpreventionresearch.aacrjournals.org/content/6/6/577.short

[vii] A d’Alessio P, Mirshahi M, Bisson JF, C Bene M. Skin repair properties of d-Limonene and perillyl alcohol in murine models. Anti-Inflammatory & Anti-Allergy Agents in Medicinal Chemistry (Formerly Current Medicinal Chemistry-Anti-Inflammatory and Anti-Allergy Agents). 2014 Mar 1;13(1):29-35. – https://www.ingentaconnect.com/content/ben/aiaamc/2014/00000013/00000001/art00005

[viii] Piccinelli AC, Santos JA, Konkiewitz EC, Oesterreich SA, Formagio AS, Croda J, Ziff EB, Kassuya CA. Antihyperalgesic and antidepressive actions of (R)-(+)-limonene, α-phellandrene, and essential oil from Schinus terebinthifolius fruits in a neuropathic pain model. Nutritional neuroscience. 2015 Jul 1;18(5):217-24. – https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1179/1476830514Y.0000000119

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais