Seedsman Blog

UNE MEILLEURE ÉDUCATION GRÂCE AU CANNABIS

Nombre de consommateurs de cannabis ayant des enfants, il parait légitime de se questionner sur l’influence de cette consommation sur l’éducation qu’ils donnent à leurs enfants. Or, le sujet est rarement discuté. En effet, les médias évitent le sujet et peu d’études ont été consacrées au sujet. Nous avons donc décidé de prendre le taureau par les cornes et nous avons contacter des parents consommateurs de cannabis.

Éducation et cannabis : le point de vue des pères

Un père de trois enfants originaire de Bristol nous a déclaré que fumer de l’herbe l’aidait à arbitrer les nombreuses disputes entre ses enfants. « Les disputes des enfants génèrent énormément de stress. Or, j’ai tendance à vite m’emporter », nous a-t-il dit. Et d’ajouter : « Si j’ai fumé, je suis beaucoup plus souple et moins enclins aux réactions intempestives. »

« Curieusement, les choses se calment d’elles-mêmes quand je m’abstiens d’intervenir, puisque les enfants s’agitent généralement davantage quand ils me voient prendre parti. L’herbe m’aide donc énormément à laisser couler et à n’intervenir qu’en cas d’absolue nécessité. »

C’est cet élément qu’on mis en avant les participants à la seule étude scientifique consacrée à l’effet du cannabis sur la parentalité. Publiée dans la revue Adolescent Psychiatry [i], elle recense les récits de parents consommateurs de cannabis, notamment qui ont déclaré :

« Mes deux aînés sont atteints de trouble de l’attention et se disputent constamment. Fumer me donne les moyens de prendre du recul et de me mettre à leur place pour leur parler tranquillement. C’est bien plus efficace que les remontrances. »

Un autre participant à l’étude a souligné que : « Les parents savent qu’ils doivent apprendre à ne pas crier ou frapper pour montrer l’exemple. En cas de dispute, par exemple, il est ainsi préférable de sortir fumer et, en quelques sortes, d’ignorer les enfants. Fumer m’aide à faire preuve de patience et de calme. »

Un autre parent nous a dit que le cannabis l’avait aidé à se rapprocher de sa fille adolescente. « Ma fille est devient une femme et n’est donc plus tout à fait ma petite fille », dit-il. « Or, fumer de l’herbe m’ouvre l’esprit et me permet de me mettre à sa place pour mieux la comprendre. Je peux ainsi faire preuve d’empathie, ce qui permet d’atténuer fortement les tensions. »

Éducation et cannabis : le point de vue des mères

Une mère de deux jeunes enfants a déclaré à Seedsman que fumer du cannabis l’aidait autant en termes d’interaction avec ses enfants que de détente après une dure journée de travail et de gestion des enfants.

« Lorsque vous avez de jeunes enfants, votre esprit ne se repose jamais, surtout aujourd’hui, alors que les écoles sont fermées. Fumer en fin de journée m’aide à prendre du recul et à me connecter à l’énergie Yin pour être un peu plus créatif. »

À ce propos, elle nous a expliqué qu’être défoncée en présence de ses enfants l’aidait à comprendre leur émerveillement enfantin.

« Les jeunes enfants voient de la magie partout, comme des formes dans les nuages, par exemple. Nous, les adultes, ne percevons plus cette magie, d’où l’intérêt du cannabis pour se rapprocher de ses enfants. »

« Hélas, le cannabis risque de nous défoncer excessivement et, donc, de nous empêcher d’être présents pour nos enfants », ajoute-t-elle.

Une autre mère nous a raconté comment le cannabis l’avait aidé à donner à son fils adolescent la liberté nécessaire à son apprentissage et son développement, sans essayer de le contrôler ou de le surprotéger.

« J’ai une relation très raisonnée avec l’herbe et je veux la partager avec mon fils. Je lui fait donc confiance pour qu’il puisse trouver sa propre voie dans la vie. Ça n’a pas été simple, car comme la plupart des parents, je ressens le besoin de protéger mon fils. »

« Quand il a commencé à fumer, je me suis sentie mal, ce qui m’a amené à réévaluer ma propre relation au cannabis. Mais, au fil du temps, j’ai pris du recul et j’en ai parlé avec mon fils, lui faisant comprendre qu’il pouvait s’ouvrir à moi et faire preuve d’honnêteté. In fine, cette expérience l’a rendu plus responsable. »

Beaucoup de parents choisissent de ne pas consommer de cannabis en présence de leurs enfants. Il n’y a pas de lien magique entre éducation et weed. Chacun entretien une relation différente à l’herbe et à la parentalité. Chaque parent doit donc choisir l’attitude qui lui correspond le mieux. En revanche, les tabous, eux, semblent contraires à une éduction basée sur la confiance et le partage.

Rappelons que la consommation de cannabis est illégale dans de nombreux pays, notamment la France. Renseignez-vous donc toujours sur la législation en vigueur avant d’acheter des graines de cannabis pour voir l’influence de la consommation de marijuana sur l’éducation de vos enfants.

[i] Thurstone C, A Binswanger I, F Corsi K, J Rinehart D, E Booth R. Medical marijuana use and parenting: A qualitative study. Adolescent Psychiatry. 2013 Apr 1;3(2):190-4. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6706266/

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais