Seedsman Blog

WEED ET SPORT

Avant de commencer, soyons clairs : fumer avant aller à la salle de sport est une très mauvaise idée si vous ne connaissez pas votre tolérance. Les salles de sport étant des endroits bruyants, lumineux et bondés, ils sont peu appropriés pour les gens défoncés. Ceci étant dit, selon plusieurs études, combiner herbe et exercice physique pourrait ne pas être une si mauvaise idée.

En effet, le cannabis comprend des composés qui peuvent calmer l’esprit, stimuler la libération d’endorphines et réduire l’inflammation musculaire.

La consommation de cannabis affecte-t-elle l’exercice physique ?

Fumer du cannabis avant de faire de l’exercice pourrait donner à certains le coup de pied au cul dont ils ont besoin pour se motiver, les aider à se concentrer et favoriser la récupération.

Une étude de 2019 a examiné la relation entre la consommation de cannabis et l’exercice dans les États américains où la weed est légalisée.

Six cents fumeurs de cannabis ont été étudiés, 80% déclarant consommer du cannabis avant de faire de l’exercice. Ceux qui ont ingéré du cannabis moins d’une heure avant l’entraînement ont affirmé qu’ils faisaient plus d’exercice, avec 40 minutes de plus par semaine par rapport à ceux qui n’ont pas mêlé cannabis et exercice.

80 % des personnes interrogées ont déclaré que le cannabis les avait aidées à atténuer les courbatures, et 70 % ont affirmé qu’il leur avait procuré plus de plaisir.

Une autre étude, plus récente, suggère que les consommateurs de cannabis ne sont pas plus paresseux que leurs pairs en général et qu’ils font même plus d’exercice.

Le cannabis est une substance intoxicante, ce qui signifie qu’il est presque certain que sa consommation avant une séance de sport aura un effet physique et mental indéniable.

Effets physiques de l’herbe et l’exercice physique

  • La réduction de l’inflammation articulaire et musculaire est un domaine important de la recherche sur le cannabis. De multiples études ont prouvé que le CBD aide à soulager la douleur causée par l’inflammation et ralentit sa propagation.
  • Sur le plan médical, le cannabis est utilisé pour traiter les spasmes musculaires chez les patients atteints de la maladie de Parkinson et de la sclérose en plaques. Ces avantages peuvent également s’étendre aux athlètes souffrant de crampes.
  • Des études plus récentes suggèrent que le THCV améliore la sensibilité à l’insuline, favorisant ainsi la perte de poids. Une autre étude révèle que l’incidence de l’obésité est plus faible chez les fumeurs de cannabis. Bien qu’aucune de ces études ne constitue une preuve concrète que le cannabis est bon pour la perte de poids, elles constituent malgré tout une nouvelle pour ceux qui aiment fumer du cannabis et faire du sport.

Les effets mentaux de l’herbe et l’exercice physique

  • Si vous souffrez d’anxiété liée aux performances ou d’un manque de concentration, des études suggèrent que le CBD est un excellent moyen d’atténuer ce stress. La plupart des personnes interrogées dans le cadre de cette étude ont affirmé que le cannabis les aidait à “se mettre dans le bain” et à rester concentrés sur la tâche à accomplir (tout cela dépend bien sûr de la variété, ce que nous verrons plus loin).
  • Tout le monde sait que l’herbe peut aider à trouver le sommeil, et des études ont en effet révélé que le cannabis peut aider à traiter l’insomnie et à apaiser ceux qui souffrent de syndrome de stress post-traumatique et de cauchemars. Après une grosse séance d’entraînement, la hausse du niveau de cortisol et de l’adrénaline peut être atténuée par un bon joint.
  • La marijuana agit sur les mêmes récepteurs cérébraux que les endocannabinoïdes naturels de votre corps. Par conséquent, un bon joint peut anticiper le high que génère le sport et donc lui donner plus d’envergure. C’est un stimulant naturel de l’humeur, qui peut être aider à bien commencer une séance d’entraînement ou à la continuer quand le découragement vous gagne.

Les risques de l’herbe et de l’exercice physique

Si vous êtes novice en matière de weed, si vous n’êtes pas sûr de la variété que vous avez fumée ou si vous n’êtes pas sûr de votre tolérance, faire de l’exercice tout en étant défoncé n’est pas une bonne idée.

Mais même si vous êtes un stoner expérimenté, il n’est pas toujours conseillé de combiner exercice et cannabis.

  • Le cannabis, comme toute substance intoxicante, peutaltérer vos capacités motrices. Un taux élevé de THC diminue notre temps de réaction et notre équilibre, ce qui n’est pas une bonne combinaison pour soulever des poids !
  • Des poumons sains sont essentiels à la bonne forme physique. Fumer du cannabis peut donc être dangereux, en particulier le cannabis acheté illégalement qui est souvent riche en toxines et substances irritantes et cancérigènes. Si vous avez une capacité pulmonaire limitée, vous devriez de toute façon éviter de fumer de l’herbe, et encore moins avant d’aller à la salle de sport !
  • Les cannabinoïdes ont un effet complexe sur le système cardiovasculaire, puisqu’ils dilatent les vaisseaux sanguins et augmentent le rythme cardiaque. Si ces dangers sont limités au repos, un pic de fréquence cardiaque dû à l’exercice combiné au cannabis peut augmenter considérablement le risque de crise cardiaque.
  • De nombreux athlètes professionnels sont sous le contrôle d’instances antidopage, dont la plupart inscrivent le THC sur la liste des substances interdites. La sprinteuse américaine Sha’Carri Richardson a récemment fait l’objet d’une suspension d’un mois de l’équipe olympique américaine. Elle ne pourra donc pas participer aux Jeux olympiques de cette année.

La bonne variété de cannabis pour faire du sport

Comme toute substance, le cannabis présente à la fois des risques et des avantages. Connaître votre tolérance, ce que vous fumez et le type d’entraînement que vous faites sont autant de facteurs qui contribuent à déterminer si oui ou non la marijuana est quelque chose à introduire dans votre routine pré ou post-entraînement.

La plupart des gens optent pour une variété à dominance sativa avant l’entraînement et une indica après. Cependant, toutes les variétés ne conviennent pas aux mêmes exercices. Une variété qui vous aide à lors d’une séance d’entraînement de haute intensité ne sera pas la même que celle qui vous permet de faire une longue course.

La variété la mieux adaptée à l’haltérophilie

La Jack Herer est célèbre pour son effet optimiste et euphorique. Elle vous aidera à vous motiver, en vous donnant naturellement de l’énergie tout en vous procurant un high qui n’est ni brumeux ni étouffant. La Jack Herer donne un bon high corporel idéal pour une séance d’haltérophilie.

Cependant, l’haltérophilie nécessite une concentration importante et la capacité de réagir rapidement. Restez sur une petite dose au début pour déterminer précisément votre tolérance.

WEED ET SPORT

Cliquez ici pour vous procurer des graines de Jack Herer.

La variété la mieux adaptée au jogging

L’Harlequin est un hybride à dominance sativa, riche en myrcène, un terpène réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires. Fumez de l’Harlequin avant une longue course à pied afin d’en surmonter tous les kilomètres !

WEED ET SPORT

Cliquez ici pour vous procurer des graines d’Harlequin.

La variété la mieux adaptée au cardio

La Green Crack produit un buzz mental intense et vous procure une immense bouffée d’énergie. La Green Crack est idéale en journée, puisqu’elle un sentiment d’euphorie. C’est peut-être la motivation dont vous avez besoin avant une séance de sport !

WEED ET SPORT

Cliquez ici pour vous procurer des graines de Green Crack.

La meilleure variété pour se remettre d’une séance de sport

La Peyote Gorilla de Seedsman commence par un high cérébral relaxant. Il se propage rapidement au reste de votre corps, aidant vos muscles à se détendre. C’est une excellente variété pour soulager les douleurs résultant de l’exercice physique.

WEED ET SPORT

Cliquez ici pour vous procurer des graines de Peyote Gorilla.

Conclusions : est-il judicieux de combiner herbe et sport ?

Il est difficile de tirer des conclusions définitives. À vrai dire, il n’y a pas assez de recherches pour confirmer à 100 % si la consommation de cannabis améliore vraiment les performances sportives.

Comme pour la plupart des choses liées à l’herbe, c’est à vous de décider si l’introduction du cannabis dans vos séances d’entraînement est appropriée ou non.

Si vous envisagez de fumer un joint avant d’aller à la gym (un édible n’est probablement pas une bonne idée), commencez doucement. Prenez une petite quantité, et ne mélangez pas les variétés. Voyez comment réagit votre corps. Si vous trouvez que le high est trop fort ou que vous n’arrivez pas à vous concentrer, diminuez la dose ou essayez une autre variété.

Cependant, si vous vous sentez plus concentré et plus fort, alors vous êtes sur la bonne voie.

Quoi que vous fassiez, assurez-vous de boire suffisamment d’eau et de rester hydraté.

Qu’en pensez-vous ? Faites-nous savoir dans les commentaires si vous avez de l’expérience dans le domaine : nos lecteurs vous en seront reconnaissants.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais

Seedsman

Not only do we have one of the most comprehensive libraries of cannabis seeds in the world, we now offer a diverse range of cannabis related goods for you to enjoy including storage products, clothing and books.