Seedsman Blog

POURQUOI LES PLANTES DE CANNABIS SONT DIFFÉRENTES ?

Que vous un cultivateur aguerri ou un nouveau-venu dans l’univers du cannabis, vous aurez aisément remarqué que toutes vos plantes de cannabis sont différentes. Bien que les conditions de culture y soient pour quelque chose, ce phénomène est aussi dû à la stabilité des génétiques cultivées. En fait, même si toutes vos graines de cannabis portent le même noms, elles donneront naissance à des plantes qui sont toutes différentes.

Les plantes de cannabis sont toutes différentes

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons brièvement comment l’environnement de culture affecte les plantes de cannabis, même dans le cas de variétés stabilisées.

Les graines de ces lignées stabilisées sont fortement homozygotes. En d’autres termes, elles sont génétiquement très semblables. Néanmoins, le phénotype d’une plante – ses caractéristiques concrètes – n’est pas déterminé uniquement par ses gènes. Par exemple, si vous deviez planter deux graines de Purple Kush, vous constaterez aisément que sa coloration violette si atypique se manifeste bien plus intensément dans les environnements froids. L’explication est simple : les plantes de cannabis consacrent moins d’énergie à la production de chlorophylle lorsque la température baisse, ce qui permet à d’autres couleurs de s’exprimer.

Ainsi, même si toutes les plantes de la lignée sont porteuses des gènes générant une coloration violette, des facteurs externe mèneront à une manifestation de ceux-ci sera plus ou moins intense dans chaque phénotype. En d’autres termes, toutes les plantes de cannabis d’une même variété expriment différemment leur matériel génétique et sont donc différentes.

Et la génétique dans tout ça

Chaque plante d’une même variété est unique car tous les gènes existent sous une multitude de formes différentes. Ces versions distinctes d’un même gène sont appelées allèles et chaque plante possède sa propre combinaison unique d’allèles. Ainsi, si, par exemple, un seul gène était responsable de la production de THC (ce qui n’est pas le cas, il s’agit ici d’une simplification), une plante pourrait porter un allèle favorable à une importante production de THC alors qu’une autre en produirait des quantités moindres. Les plantes portent deux allèles par gène, l’un hérité de sa mère et l’autre de son père.

Pour encore compliquer les choses, tous les allèles ne se valent pas. En effet, certains allèles sont dominants. En d’autres termes, ils s’expriment systématiquement. D’autres, au contraire, sont récessifs : ils ne s’expriment qu’en l’absence d’un allèle dominant. Pour reprendre l’exemple – quelque peu simpliste – utilisé plus haut, la quantité réelle de THC dépendra de l’interaction entre les deux allèles, ainsi que de facteurs environnementaux. En réalité, une multitude d’autres éléments entrent encore en jeu. Mais ce qu’il convient de souligner ici est que la seule présence d’un allèle dans un phénotype ne garantit pas son expression.

Quel impact sur le breeding ?

Si vous désirez vous lancer dans le breeding, vous aurez besoin de plus d’informations concernant les facteurs qui impactent la similitude des plantes. En effet, stabiliser une lignée est un processus long et difficile, que nous avons déjà évoqué à plusieurs reprises sur notre blog. Très schématiquement, le breeding se fait en quelques étapes : croiser une plante mâle et une plante femelle de variétés différentes pour produire un hybride puis croiser cet hybride avec lui-même afin de renforcer les traits génétiques souhaités et de créer une lignée de plantes de cannabis aussi semblables que possible.

Le croisement initial donne naissance à ce que l’on appelle la génération F1. Le cycle de pollinisation croisée suivant crée ainsi la génération F2, et ainsi de suite. La question qui nous intéresse ici est celle-ci : pourquoi les individus sont-ils fort différenciés durant les premières générations ? et pourquoi cette variation va ensuite en diminuant ? En d’autres termes, pourquoi les générations F1 et F2 contiennent-elles si peu de plantes de cannabis identiques ?

La réponse est due à un processus appelé méiose, lequel entraîne la formation des cellules sexuelles – ou de pollen et d’ovule, dans le cas du cannabis. Au cours de la méiose, une cellule diploïde – qui contient deux copies de chaque chromosome – se divise deux fois pour former quatre cellules haploïdes, chacune ne contenant qu’une copie de chaque chromosome. Ces haploïdes sont les cellules sexuelles. Elles finissent donc par se combiner entre elles lorsque le pollen rencontre un ovule, donnant naissance à une graine qui contient deux ensembles de chromosomes.

Avant qu’une cellule diploïde ne se divise en deux, ses chromosomes s’alignent et échangent certains de leurs allèles. Au moment où ils se séparent, chaque chromosome a ainsi développé un nouvel arrangement d’allèles, le rendant génétiquement unique. Ce réarrangement est appelé recombinaison, et c’est la principale raison pour laquelle les plantes de cannabis ne sont pas identiques.

A more detailed explanation of the meiosis process. Image: Natalieconstancehall/Wikimedia Commons

Lorsque deux plantes sont croisées, un grand nombre d’haploïdes génétiquement uniques s’accouplent, donnant naissance à une génération F1 très hétérozygote, c’est-à-dire contenant une grande variété de combinaisons différentes d’allèles. Ces plantes sont ensuite croisées et produisent ainsi des configurations d’allèles encore plus nombreuses dans la génération F2.

Sur plusieurs générations, les breeders sélectionnent et croisent avec soin les plantes qui expriment le plus fortement les phénotypes souhaités, réduisant ainsi la variation et créant finalement une lignée stable de graines plus ou moins identiques génétiquement.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais